Béton lavé

La dalle en béton lavé est de plus en plus prisée actuellement, aussi bien par les professionnels que par les particuliers. Ceux-ci en ont spécialement recours afin d’ajouter une touche décorative à leur construction. Cette technique de coulage, connue pour son effet esthétique, n’est pas pour le moins fragile. Résistant aux chocs thermiques, le béton lavé possède une durée de vie considérablement longue. 

Qu’est-ce qu’une dalle en béton lavé ?

Le béton lavé, également connu sous le nom de béton lavé constitue un des plus populaires bétons décoratifs. Il est spécialement utile pour les revêtements extérieurs. Les propriétaires font généralement appel à ce type de béton pour donner un aspect gravillonné à leur dalle.

On peut le retrouver un peu partout, notamment sur les terrasses, les trottoirs, les rues piétonnes, les plages de piscine … La dalle en béton lavé peut se décliner en diverses formes et couleurs et imiter d’autres formes de revêtements. L’aspect granuleux du béton ainsi que son toucher rugueux font tout son charme. 

Béton lavé

Les caractéristiques

Les principales caractéristiques du béton lavé englobent les différentes possibilités qu’il offre en termes d’aspect. En effet, il est possible pour le bénéficiaire de le personnaliser, en choisissant minutieusement la couleur ainsi que l’aspect. La création de granulats et de pigments colorés permet aujourd’hui d’avoir un large choix sur l’apparence du béton. 

Mis à part cet aspect esthétique, le béton lavé se caractérise également par :

  • Sa résistance aux intempéries, lui permettant de s’adapter à tout type de terrain ;
  • Son caractère antidérapant ;
  • Sa facilité d’entretien.

Composition du béton

Le béton lavé est composé de la même manière que les bétons ordinaires, soit avec du ciment, des granulats et de l’eau. Pour ce type de béton cependant, le granulat est plus apparent. Il faut prêter une attention plus particulière aux constituants pour obtenir l’aspect souhaité.

On prend notamment compte du type de granulat utilisé, de sa couleur ainsi que de sa taille. Les divers constituants insérés dans le mélange sont ceux qui permettent de varier l’apparence et la propriété du béton.

La principale différence avec le béton ordinaire se situe au niveau de la mise en œuvre. Le dosage se fait en fonction du type de béton que l’on souhaite obtenir. 

dalle en Béton lavé

Quelles sont les étapes de la pose?

La pose d’une dalle en béton lavé passe par de nombreuses étapes, notamment :

  • La préparation du chantier ;
  • Le coulage et la mise à niveau ;
  • Le lavage de la surface et le sciage des joints de retrait. 

La préparation avant coulage

La préparation du chantier correspond à toute procédure devant précéder le coulage. Elle inclut la délimitation et le terrassement. C’est uniquement après que ces préalables soient effectués que l’on pourra passer à la pose proprement dite. 

Délimitation et décaissement

Cette étape consiste à délimiter l’implantation de la future dalle et à creuser. Pour faciliter le drainage de l’eau et augmenter la portance du sol, la mise en place d’une sous-couche est conseillée. La profondeur de décaissement doit prendre en compte l’épaisseur de celle-ci, soit de 20 cm environ. À cela s’ajoutent au minimum 12 cm d’épaisseur de dalle béton. Pour une allée carrossable, c’est-à-dire en cas de passage de véhicule léger, l’épaisseur doit être portée à 15 cm au minimum. 

Coffrage

Ce processus permet la délimitation de la dalle et le maintien du béton jusqu’à sa prise. Il sert de guide pour la mise en œuvre de la surface de la dalle pendant le tirage du béton à la règle. Sa hauteur doit correspondre à la hauteur souhaitée de la dalle béton. La réalisation du coffrage peut se faire de différentes manières. On peut notamment :

  • Utiliser des planches en bois rigides et solidement fixées ;
  • Utiliser des coffrages flexibles pour réaliser des contours aux formes courbes et plus esthétiques.
  • Réaliser un calepinage d’éléments décoratifs ;

Installation du polyane et des joints de désolidarisation, ferraillement

Il faut déposer un film polyane sur toute la surface de la sous-couche et le faire remonter sur les coffrages. Placer par la suite les joints de désolidarisation, servant à désolidariser la dalle de tout éventuel obstacle pouvant gêner son libre mouvement.

Le but est de limiter le risque d’apparition de fissures. Toujours afin d’éviter cette fissuration, il faut également armer le béton en posant des nappes d’armatures. Pour plus d’efficacité, positionner l’armature au niveau du 1/3 inférieur de l’épaisseur de la dalle. 

Protection des structures environnantes

Il faut protéger les murs et tous autres aménagements existants contre les éclaboussures de béton. Un simple polyane adhésif ou un produit de protection temporaire spécifique pourra aider.

Coulage, mise à niveau et finitions

Après avoir commandé ou fabriqué le béton lavé et le grade de désactivant, on passe finalement au coulage. Cela consiste à couler le béton directement dans le coffrage, au cours duquel il faut veiller au bon enrobage des aciers. Le nivellement s’en suit, à l’aide d’un râteau ou d’un épandeur à béton.

En utilisant une règle de maçon, on va tirer le béton de la même façon qu’un béton classique, en prenant appui sur le coffrage. Une fois mise en place, talocher la surface en faisant des mouvements circulaires puis lisser soigneusement. La pulvérisation du désactivant va clore l’ensemble de toutes ces procédures. 

Lavage de la surface, sciage des joints et décoffrage

Le lavage consiste à enlever la couche de laitance superficielle du revêtement à l’aide d’un nettoyeur à haute pression. Finir ensuite par un rinçage à l’eau claire sans pression, le but étant d’obtenir des gravillons propres et d’éviter qu’un voile de ciment ne se fixe sur la surface.

Le sciage des joints doit se faire au plus tard dans les 36 heures après le coulage. Ils doivent diviser la dalle en surfaces les plus carrées possibles. L’espacement entre deux joints ne devrait pas dépasser les 5 m.

Enfin, laisser sécher au minimum 48 h avant de décoffrer. Une première circulation piétonne sera possible après 3 jours complets de séchage. 

prix Béton lavé

Quel est le prix d’une dalle en béton lavé?

Actuellement, le marché du béton décoratif est en plein essor. Le prix d’une dalle en béton lavé varie considérablement en fonction de plusieurs facteurs, notamment :

  • Du prix des granulats utilisés ;
  • De la zone géographique ;
  • Du prix de la pose. 

Néanmoins, il est possible de donner une fourchette de prix au m². Le prix moyen se situe entre 50 et 120 euros le m². Il faut savoir que le tarif du béton lavé au m² est dégressif en fonction de la surface totale. D’un autre côté, afin d’affiner un peu plus le budget, il faut également prendre en compte du volume, du terrassement, des bordures, des décorations, des livraisons…

Quels sont les usages du béton lavé?

Professionnels et particuliers font souvent appel à la dalle en béton lavé en raison des nombreux avantages qu’elle procure tant sur l’aspect esthétique que technique. Elle est souvent utilisée dans les travaux publics notamment sur les trottoirs, les passages piétons, les parkings, les pistes cyclables, les cours…

Les particuliers quant à eux privilégient souvent son utilisation pour les allées de jardins, les terrasses et les plages de piscine. Le décor dépendra de la préférence du bénéficiaire, à qui il est laissé le libre choix du design. Néanmoins, les professionnels pourront également proposer la décoration adaptée en fonction du type de construction ou du paysage du lieu choisi. Demandez votre devis gratuit pour faire une dalle en béton lavé.

open

Devis gratuit et Sans engagement. Tel: 0668 617 944